ESDES Inter-générations, un modèle qui inspire Outre-Manche !

Suite au reportage de 6 minutes vantant les mérites du principe de notre association sur les ondes anglaises via BBC World en mai juin dernier, une délégation de Worcester en Grande Bretagne, s’est approchée de nous pour développer sur son territoire un concept proche. Le 29 juin dernier…. 

« Le 29 janvier 2016 EIG et le directeur des relations internationales de l’ESDES, recevaient cette délégation de Worcester composée : du chef de projet du  Vestia Community Trust, du commissaire en charge des affaires sociales du Comté de Worcester, de la responsable des logements étudiants de l’Université de Worcester, et du vice-chancelier en charge des partenariats stratégiques pour les questions de santé et de bien-être de cette université. L’ESDES (www.esdes.fr ) est partenaire de la Worcester Business School depuis plus d’un an.

Le Vestia Community Trust est l’opérateur de logement du Worcestershire, The Community Housing Group (TCHG).   Il intervient en matière de renouvellement urbain, d’accompagnement des familles et de formation des agents d’immeubles du TCHG.

Le Vestia Community Trust  vient de présenter à son Conseil d’Administration un plan d’affaires pour la mise en place d’un projet de logements intergénérationnels d’un montant de 114.600 £ sur deux ans. Il s’agit de proposer à des étudiants des filières santé et psychologie de l’Université de Worcester de partager un logement avec des personnes âgées logées par THCG. Le projet est cofinancé par VESTIA, l’université de Worcester, les personnes âgées « hébergeurs » et les jeunes « hébergés ».  

Les résultats attendus en terme d’impact sont une diminution de  

                                                 45% des visites chez le médecin généraliste

                                                 37% des recours au SA   

                                                 23% des admissions dans les services d’urgence 

                                                 70% des placements en EHPAD publics.

A cela s’ajoute la baisse de prévalence des dépressions, des démences. Le développement de l’activité physique chez 2/3 des personnes âgées cohabitant avec un jeune entraine des baisses des taux de prévalence du diabète, des attaques et des accidents cardio-vasculaires.

Selon leur étude, le budget devrait être équilibré après 2 an ½. Le retour sur investissement social par la baisse des coûts des prestations médicales sur ce territoire est attendu après  3 ans de mise en œuvre ».

Durant une après-midi entière, le bureau de l’association a été heureux de transmettre son savoir-faire et témoignage avec ses 12 années d’expériences, afin que leur projet se réalise dans les meilleures conditions. Nous espérons ainsi que cette expérience sera suivie. A suivre donc…